Le chemisier Berthe en tissu japonais

chemisier berthe un été couture république du chiffon

C’est parti pour un chemisier, le tout premier! J’ai choisi le chemisier Berthe du livre Un été couture parce que j’ai flashé sur la coupe évasée et le devant qui est un peu plus court que le dos.

un été couture république du chiffon géraldne debeauvais

Avant de me lancer, j’avais repéré la version de la blogueuse de Un chas un chas, la Berthe en liberty sur le blog Au fil de la Lune et aussi la Berthe à pieuvres de Jolies bobines. J’ai tenu compte de leurs remarques pour adapter le patron comme allonger le devant et j’ai élargi la carrure d’un poil.

J’ai choisi un tissu japonais bleu marine à petits fleurs grises et j’ai fouillé la mercerie de Roncq jusqu’à trouver ces boutons.

Premier chemisier veut dire premier montage de col et première patte de boutonnage. Quelques cafouillages, besoin du découd-vite mais heureusement Internet et les tutos des blogueuses permettent de trouver les bonnes techniques, par exemple le blog Coupe couture explique en images comment monter un col. Le livre « Un été couture » détaille quelques étapes mais peut-être pas suffisamment pour les grandes débutantes comme moi.

chemisier berthe un été couture république du chiffonchemisier berthe un été couture république du chiffon

Ce qui me saute aux yeux, c’est que j’aurais dû allonger encore davantage le devant jusqu’à 8 cm au moins. Mais je suis carrément fan de ce look preppyFan de mode british, mon prochain top sera imprimé tartan

chemisier berthe un été couture république du chiffon

***

Patron : chemisier Berthe du livre Un été couture par la créatrice de République du Chiffon

Taille : L pour le haut, XL pour le bas de la chemise

Tissu japonais de chez Cousette

Le Top Salme

IMGP4921

Top Salme

Grâce aux cadeaux que j’ai reçus à Noël (dont le livre Un été couture) !, j’ai plein plein d’idées de cousettes pour compléter mon dressing dont la robe qui est en couverture, « la robe Myriam ».

Mais j’avais envie de commencer l’année avec un projet plus simple et plus rapide. J’avais repéré le Top Salme sur le blog « Je vous le donne Emile »ici et , un top coupe droite avec de jolis plis sur le devant. J’ai choisi un voile de coton bleu canard qui n’est pas du tout adapté au froid qu’il y a en ce moment. Je tenterai quand même de le mettre avec une veste.

Une première pour moi, les explications de ce patron sont en anglais. Heureusement on trouve rapidement des lexiques couture anglais/français sur le net, par exemple ici sur le site « Cousette ».

Après avoir cousu les plis, j’étais toute fière, et je me suis attaquée au montage des manches… Et bien, j’ai recommencé, cherché un tuto pour « résorber l’embu », recommencé encore et j’en suis venue à bout !

 

Je suis plutôt contente du résultat. Dire qu’il suffit d’1 m de voile de coton (à 9€ maxi le mètre) ! Et j’aime beaucoup cette couleur ! Je pense commander à nouveau du voile bleu canard pour coudre une blouse gloria. A suivre…

***

Patron : Pleated T-shirt de Salme sewing Patterns

Taille : 10 en haut (40), 12 pour le bas du top (42)

Tissu : voile de coton

Une housse pour ma MAC

housse de machine à coudre

Depuis que j’ai mon joli atelier de couture à la maison, ma machine à coudre reste en permanence sur la table prête à être utilisée et… elle prend la poussière. Pourquoi ne pas utiliser la charmante housse vendue avec elle? Je préféré en coudre une à mon goût! Pour habiller ma machine à coudre d’une jolie housse, j’ai donc choisi un sergé gris aux petits étoiles blanches. Ces tons doux se marient très bien avec l’ambiance girly de mon atelier.

J’ai suivi le tuto du site « Aiguille & passion » qui explique bien les étapes à suivre. J’ai adapté les mesures à ma machine : j’ai coupé des morceaux de tissu de 40 cm (hauteur) x 58 cm (longueur). Si vous prévoyez d’emmener votre machine au bar à coudre ou chez des amies, choisissez un tissu molleton bien moelleux. Le tuto explique aussi comment coudre un petit sac assorti à la housse de la MAC pour ranger votre matériel de couture.

housse de MAChousse de machine à coudre

Passion bavoirs

Pour démarrer en couture, rien de mieux que de coudre des bavoirs. C’est facile, rapide et on peut varier les coloris et les imprimés à l’infini! C’est l’occasion d’apprendre à poser un biais ou fixer un bouton pression.

On trouve de nombreux patrons gratuits de bavoirs sur le net. Par exemple, le bavoir tout rond de naissance de soji qui propose aussi un tuto. Voici mes premiers bavoirs naissance :

On trouve aussi des patrons de bavoirs dans les livres de couture pour bébés, par exemple dans le livre Intemporels pour bébés qui me sert très très souvent (pour des robes de petites filles, des sarouels, des nids d’ange, etc.).

Ici un bavoir un peu plus grand (taille 3/9 mois) fermé par un bouton ou une pression. Les boutons pression conseillés pour les accessoires de bébés sont des pressions en résine comme les pressions KAM. Il en existe de toutes les couleurs et de toutes les formes!

On peut aussi s’amuser à coudre des appliqués de différentes formes pour encore plus d’originalité. Par exemples, un bavoir « cravate » et un bavoir « noeud papillon » pour un petit garçon ou un bavoir « lapin » :

J’aime beaucoup dessiner des formes enfantines. Je crois que je vais tenter tous les animaux de la ferme.

Mon lunch-bag cousu main

Tous les jours, j’emmène mon repas à l’école et j’ai eu envie de me fabriquer un petit sac de pique-nique moins encombrant que mon sac de courses habituel et plus sympa qu’un sac plastique.

Je me suis inspirée du modèle que j’ai vu sur le blog A plate couture et j’ai mesuré mes boîtes tupperware pour connaître les mesures idéales de mon sac pique-nique. J’ai choisi un tissu sergé pour l’extérieur et un coton plus fin pour la doublure. C’est parti pour le découpage!

Explications :

Couper une fois dans le tissu extérieur et une fois dans la doublure :

  • un rectangle de 18 x 24cm pour le fond du sac,
  • deux rectangles de 24 x 24cm pour les grands côtés,
  • deux rectangles de 18 x 24cm pour les petits côtés,
  • et deux rectangles de 5 x 40cm pour les anses.

 Assembler les pièces extérieures entre elles, puis assembler les pièces intérieures. Ensuite, il faut coudre ensemble l’extérieur et l’intérieur endroit contre endroit en laissant une ouverture pour tout retourner.

Voici mon lunch-bag cousu main!

Grâce au bouton pression intérieur, mon sac se ferme bien et je ne fais plus tomber mon yaourt ou ma bouteille d’eau.

Cadeaux de naissance

En tant que future tatie (et marraine), je suis très heureuse de coudre pour le petit bébé qui arrive!

J’ai commencé par une Kallounette grâce au patron des Moutons de Kallou. Une amie m’a fait découvrir le modèle que je trouve trop mignon et plutôt pratique. J’ai choisi un tissu doudou pour l’extérieur et une popeline pour l’intérieur. Le tout fermé avec des boutons pressions KAM. Les explications du patron sont claires et les schémas aident bien à comprendre l’assemblage de toutes les pièces. Il faut juste être précis pour que la doublure soit bien cousue avec le tissu extérieur.

Patron Kallounette des Moutons de KallouPatron Kallounette des Moutons de Kallou

Puis j’ai confectionné un plaid carré en patchwork dans les tons bleus et gris pour le parc du bébé à l’aide d’un de mes petits livres des Editions Marie Claire. Le dessus est composé de tissus divers en coton, le dessous est en polaire et il y a du molleton à l’intérieur. Le plus long est d’assembler tous les carrés… Il faut un peu de patience pour obtenir une grande couverture!

 

J’ai cousu aussi un nid d’ange avec une fermeture à glissière dans des tons neutres et doux et je l’ai doublé de molleton. Le patron vient du livre Intemporels pour bébés.

Nid d'ange gris étoilé 3 moisNid d'ange gris étoilé 3 mois

p1100083

Je prévois de coudre par la suite un protège carnet de santé pour petit garçon. Il n’y a plus qu’à choisir les tissus!

Cherche robe

Je suis presque sûre que je ne coudrais pas si je trouvais facilement des vêtements qui me vont dans le commerce. Ayant une morphologie non standard, j’ai passé des heures à essayer et essayer encore en magasin des robes, des tops, des tuniques… pour finalement rester bredouille faute de trouver mon bonheur. Frustrée et un peu en colère aussi, j’en ai eu ras le bol et j’ai eu envie de coudre mes vêtements moi-même A MA TAILLE. Vêtements sur mesures, me voilà! A moi donc les modifications de patron parce que le « haut » de mes robes n’est pas de la même taille que le « bas ». Mais tous ces ajustements en valent la peine car mes cousettes me vont comme un gant.

Je vous présente deux robes, une petite robe noire que je porte régulièrement et la robe que j’ai choisie pour les fêtes. J’avoue, je ne suis pas allée au bout des patrons car je n’ai pas cousu la doublure demandée pour chacune des robes, oups, cela me semblait trop ambitieux pour une couturière débutante.

La première robe est la robe « Love » de Made in me couture. J’ai remplacé les fronces prévues autour de la taille par quelques plis sur les côtés pour moins de volume. Je me suis inspirée de la Sigma dress de Papercut que l’on voit beaucoup chez les couturières. J’ai cousu du biais noir à l’encolure et aux emmanchures car je n’ai pas doublée la robe. Voilà une petite robe noire indispensable dans mon dressing! Le décolleté au dos me plait beaucoup.

Robe Love Made in me coutureRobe Love Made in me couture

J’ai cousu la deuxième robe à partir d’un patron McCall’s n°6833. Sans le jupon en tulle prévu dans le patron, je trouve qu’elle fait moins « cérémonie » et me convient mieux. Cette robe bleue à plis a tout à fait remplie sa mission pour les fêtes de fin d’année.

Robe Mc Call'sRobe Mc Call's

Le carrelage vintage typique des maisons du Nord s’est invité sur la photo!