Ma robe trapèze écossaise

robe trapeze burda en tartan ecossais a carreaux

Lorsque j’ai présenté ma Scottish Cézembre en tartan bleu marine et vert, je vous avais dit que j’étais fan du tartan écossais. Après cette petite blouse, que je ne quitte plus, j’ai eu envie de coudre une robe en tartan. J’ai opté pour une robe trapèze en tartan bleu marine, rouge et vert.

J’ai choisi le patron de la robe Alexia du livre « Un été couture » qui est la source de plusieurs cousettes précédentes : la robe Myriam, le chemisier Berthe et la robe Mickaëlle.

Premier essayage

Au premier essayage, j’ai trouvé que ma robe manquait de forme. Le dos était trop grand et l’absence de pinces poitrine rendait le devant bien trop plat. Je pense que le problème vient du choix de mon tissu qui est plutôt épais. Avec un tissu plus fin et plus fluide, la robe Alexia pourrait tout à fait convenir.

Le patron secours

Il me fallait modifier cette robe mais comment m’y prendre? J’ai regardé sur le net et j’ai repéré la robe tartan type sixties de Corinne & les filles qui est joliment cintrée. J’ai d’ailleurs eu aussi un coup de cœur pour les derbies british que porte le modèle! Je me suis donc procurée le patron de la robe trapèze Burda n°6721 qui est un patron PDF à télécharger.

patron-robe-femme-burda-6721

J’ai modifié mes pièces « devant » et « dos » mais j’ai conservé l’encolure et les manches de la robe Alexia. J’ai cousu les pinces poitrine et les pinces dos et ma robe fut métamorphosée! Ce sont les pinces qui cintrent vraiment la robe. J’ai assemblé le devant et le dos avec des coutures anglaises car mon tissu s’effiloche beaucoup et j’ai fixé les parementures au point invisible comme indiqué dans les explications du patron.

Je ne me suis pas pris la tête avec les raccords. J’espère qu’on ne voit pas beaucoup le décalage dû aux pinces de devant.

Ma machine à coudre et moi n’avons pas vraiment apprécié coudre ce tissu parce qu’il glisse, s’effiloche beaucoup, est trop épais pour mes aiguilles… J’ai dû remettre un peu d’huile au niveau du boîtier de la canette de nombreuses fois rien que pour ce projet. Plus habituée à la popeline de coton, je ne suis pas très au point pour coudre d’autres types de tissus, oups.

robetrapezeburdarobe trapeze en tartan ecossais à carreaux burdaRobe trapeze en tartan a carreaux ecossais burda

Le résultat me plait beaucoup! Malgré l’absence de fermeture à glissière, j’enfile facilement ma robe parce que le tissu est légèrement extensible. Un peu dans l’esprit des sixties, je trouve cette petite robe gaie et féminine.

robe trapeze burda en tartan ecossais a carreaux

***

Patron : robe Alexia du livre Un été couture et robe trapèze Burda n°6721

Taille : L élargi en XL à partir de la taille, soit 40 élargi en 42

Tissu : tartan écossais 65% polyester / 35% viscose chez Rascol

Mon blog a un an !

1an

Je suis heureuse de fêter le premier anniversaire de mon blog! Quand j’ai publié mon premier article le 12 janvier 2016, je ne savais pas encore que j’allais prendre goût à cette activité : écrire, se raconter, partager, publier des photos, parler de ses erreurs et donner des conseils… Cela me plait beaucoup. Je lis moi-même des blogs de couture et je suis quelques couturières sur Instagram. Il existe une vraie communauté de couturières! Je puise enthousiasme et énergie dans ces échanges. Retour sur la première année d’une blogueuse couture…

Aménager mon atelier de couture

Je dévoilais mon atelier de couture dans mon premier article. Il n’était pas encore aménagé, il restait même quelques cartons de mon récent emménagement. J’ai tenté de le ranger pour prendre de nouvelles photos de mon atelier qui déborde de rubans, coupons, patrons, livres de couture, ciseaux, breloques, quelques tableaux que j’aime beaucoup… Il faut dire que mon atelier de couture est aussi mon bureau d’enseignante, alors il se peut qu’on aperçoive des classeurs et des manuels scolaires au milieu de ma mercerie.

Quelques objets sont des cadeaux de mes proches : le panier, les fleurs, les petits cadres scandinaves, le fabuleux tapis, la boîte à boutons de famille… J’ai vraiment créé mon univers dans cette pièce.

atelier-coutureatelier-de-couture

Coudre, coudre, coudre

Des robes, des chemisettes, des tops et des blouses, des caleçons, des sacs, des cadeaux de naissance, des bijoux… Que de découvertes en un an! C’est toujours avec beaucoup d’enthousiasme que je me lance dans un nouveau projet. C’est l’occasion d’apprendre de nouvelles techniques et quelle fierté de se surpasser pour créer de nouvelles choses!

J’ai adoré coudre pour des naissances et ça me touche que mes kallounettes se transmettent dans la famille ou entre amies proches, comme si elles étaient des porte-bonheur pour les futurs parents.

kallounettepoisroses

J’ai quand même surtout cousu pour mon dressing. J’avoue que je ne porte pas tout ce que j’ai cousu car il y a quelques ratés : taille trop petite, tissu trop rigide, modèle pas adapté à ma morphologie… Je vais plutôt vous présenter mes cousettes préférées que je porte au quotidien.

MON TOP 7

  1. Ma blouse Cézembre en tartan, mon top préféré!
  2. Mon top Sirocco que j’ai porté tout l’été
  3. Mon chemisier Berthe rallongé
  4. Mes robes Mickaëlle du livre Un été couture
  5. Ma petite robe noire « Love » de Made in me couture
  6. Ma blouse Datura lie de vin
  7. Mon pull confortable de mlm patrons

 

 

Créer ma boutique en ligne

Durant cette année de couture, j’ai créé ma boutique en ligne « Isabelle Sews« . C’était le 1er avril 2016 exactement. Je ne suis pas encore très très au point sur le référencement, les mots-clés, les partages, etc. Mais j’ai eu quelques clientes qui ont été satisfaites et ça c’est encourageant! Je reste motivée pour progresser et développer mes ventes. Ce sont mes masques de nuit que je vends le mieux. J’avoue que je cherche encore ma ligne directrice mais je sens que je vais m’orienter vers les accessoires pour fillettes et adolescentes comme des bandeaux pour les cheveux, des bracelets, des sacs à main…

 

 

J’ai plein d’idées de cousettes à venir : des tops, des vestes, du jersey, des chemises… Et un gros projet m’attend pour l’été 2017 que je ne manquerai pas de partager avec vous.

**Merci **

Merci à mes lecteurs de me lire et de me suivre sur Facebook et Instagram! Et merci à mes proches de toujours m’encourager lorsque je me lance dans de nouveaux projets! Enfin, un grand merci au photographe qui reste dans l’ombre, mon compagnon, mon cobaye parfois, mon fiancé.