J’ai cousu ma robe de mariée

robe de mariee homemade patron vogue

Cet été, après 4 ans et demi d’amour, j’ai dit « oui » à mon compagnon à la mairie du village où il a grandi, au cœur des Flandres. Nous étions entourés de nos proches pour cette belle journée.

Les préparatifs ont duré 10 mois et m’ont beaucoup enthousiasmée. Déposer notre dossier à la mairie en cachette de mes beaux-parents a été très drôle. Découvrir pour la première fois la maison d’hôtes où s’est déroulé notre vin d’honneur fut un moment fort. Et puis, il y a ces heures passées à regarder des dizaines centaines de photos sur le net pour trouver le thème de notre mariage, nos faire-parts, le style de nos tenues et les accessoires. Nos choix se sont faits naturellement, nous étions tout à fait sur la même longueur d’onde.

Ensuite, une question s’est posée…

« Est-ce que je couds ma robe moi-même? »

La réponse a vite été une évidence pour nous deux. J’avais vu auparavant sur Instagram la robe de mariée home-made de byPo. Cette jolie robe courte associée à des escarpins colorés m’avait beaucoup plu, ça a été le déclic. Oui, je coudrai ma robe et peut-être même quelques accessoires…

Avant de me lancer, pour me rassurer, j’ai repéré d’autres robes cousues par la mariée, Cé créationsLittle Nenette, Les Cousettes de Marinette, Le petit monde de Flora, Le blog de Moka, la magnifique robe d’Estelle et une robe de mariée cousue par la maman sur le blog Petits bonheurs dans mon atelier. Un article m’a d’ailleurs été bien utile : 8 conseils pour coudre une robe de mariée.

Le patron

J’ai vu plein plein de robes de mariée sur Internet pour m’inspirer et avoir une idée plus précise du modèle qui me conviendrait. Au lieu d’un bustier, je souhaitais des épaules discrètement dénudées. J’aime d’ailleurs beaucoup les robes de mariée des princesses Charlène de Monaco et Victoria de Suède parmi les 20 plus belles robes de mariée des princesses.

 

Je souhaitais également que ma robe soit courte. Les créateurs, comme Marie Laporte, proposent dorénavant un large choix de robes de mariée courtes, féminines et légères.

a-111_5441319

Collection Marie Laporte

J’ai ensuite parcouru les sites de vente de patrons à la recherche de THE robe qui correspondrait à tous mes critères et j’ai choisi la robe vogue 1392 aux épaules dégagées et à la jupe trapèze. J’ai trouvé quelques versions cousues par des blogueuses comme celle de Corinne & les filles que j’ai déjà cité dans mon article sur ma robe trapèze en tartan. J’ai vu aussi les robes de Diary of a Chain Stitcher, de A Botanical Amy et d’Erica Bunker.

i-autre-11405_473x473-patron-de-robe-vogue-1392-net

Vogue 1392

J’ai présenté le modèle à mon homme qui n’imaginait pas vraiment la photo du patron devenir une robe de mariée blanche mais j’ai tenté quand même.

Le tissu

Soie, crêpe de satin, piqué de coton… Blanc, ivoire, écru?

J’ai découvert qu’on pouvait commander des échantillons sur le site Ma Petite Mercerie. C’est chouette! Après des hésitations, j’ai décidé de coudre un piqué de coton écru, une couleur plus douce pour moi que le blanc éclatant. Et puis, le piqué de coton apporte un beau tombé à la robe qui est plutôt structurée.

La réalisation… ou comment gérer la pression

Il faut l’avouer, coudre sa robe de mariée est trèèès stressant. On a peur de mal couper les pièces, d’abîmer le tissu, de ne pas comprendre les explications, de ne pas finir à temps…! Pour adoucir mes nerfs, j’ai acheté une robe de secours du même style dans une marque de vêtements élégants et je l’ai achetée d’occasion pour quand même pas me ruiner pour une robe que je ne porterai peut-être pas. J’ai montré la robe plan B à chéri qui a fait « wouah » sourire aux lèvres avec les yeux qui pétillent, les signes qui confirment qu’une robe vous va bien. Il s’agit d’une robe dos nu de Caroll en piqué de coton blanc cassé. Je l’ai conservée jusqu’à ce que je termine ma robe cousue main puis je l’ai revendue.

Quelle taille coudre? Les patrons Vogue indiquent les mensurations pour chaque taille en centimètres et, si ça nous intéresse, en pouces. Je suis comme d’habitude entre deux tailles : 14 en haut, 16 à partir de la taille. Le patron inclut 1,5 cm de marges de coutures.

Le papier très fin du patron Vogue m’a perturbée car les patrons que je décalque habituellement sont en papier standard. Il m’a fallu manipuler le patron avec précaution. A cause de la taille des pièces de cette robe, j’ai cette fois-ci utilisé les grandes feuilles de papier de soie pour patron Burda au lieu de mon rouleau de papier cuisson habituel, bien pratique mais au format parfois peu adapté.

J’ai ensuite fait une toile de la robe dans un coton bleu marine imprimé encres pas du tout assorti au style de la robe afin de voir si des retouches étaient nécessaires. Comme ce patron taille bien! Je n’ai fait que des mini retouches.

Mes retouches

  • Le corsage : j’ai enlevé 0,5 cm au milieu devant, au milieu dos et sur les côtés.
  • La jupe : j’ai baissé les poches de 7 cm pour ne pas épaissir davantage ma taille.

Les techniques 

Il m’a fallu coudre une piqûre de soutien avant d’assembler les pièces du corsage dos. La piqûre de soutien sert à préparer des pièces arrondies, par exemple pour une encolure, et obtenir une belle finition. J’ai trouvé l’explication sur le site Petit Citron.

J’ai cousu des baleines pour mon corsage. Il existe des baleines à glisser dans une gouttière qu’on appelle « chemin de baleine » et des baleines à coudre directement sur l’envers de la doublure au point zig zag. J’ai opté pour les baleines à coudre plus faciles à poser.

P1110549

J’ai appris ce qu’était une sous-piqûre, une technique qui me sera bien utile à l’avenir. La sous-piqûre est une couture qui assemble la parementure aux marges de couture pour de jolies finitions lorsqu’on retourne le vêtement. Cette couture est visible uniquement sur l’envers, sur l’endroit c’est ni vi ni connu. Merci au blog Au temps en emporte l’automne pour les explications!

P1110553

J’ai cousu des poches côté avec une parementure sur l’entrée de poche. J’ai trouvé les explications en images sur le blog Dessine-moi un patron. J’ai failli sauter cette étape parce que je ne comprenais pas la traduction approximative de mon patron Vogue mais le résultat valait la peine que je m’attarde sur cette technique!

Robe de mariée patron Vogue 1392

P1110550

Deux élastiques sont cousus au niveau des épaules pour que l’encolure tienne bien en place, quelle bonne astuce de Vogue! Et deux rubans permettent de mettre la robe sur cintre.

P1110554

Le cas du jupon

Le patron prévoit un jupon en organza cousu avec le tissu extérieur. Il se retrouve donc entre la doublure et le tissu extérieur. J’aimais bien le concept mais impossible pour moi de coudre cette matière si glissante. J’ai aussi envisagé de coudre un volant en tulle sur la doublure de la robe pour donner du volume mais, après avoir essayé ma robe juste doublée, le rendu me plaisait tant que je n’ai finalement pas cousu de jupon du tout. La doublure en voile de coton me suffit car elle donne déjà un peu de gonflant à la robe.

Et le jour J !

J’ai choisi des escarpins couleur corail car je trouve cette couleur très joyeuse et féminine et on tenait à ce que je porte des chaussures flashy. C’est fun!

_DSC5829

_DSC5842_DSC5844

DSC03599

_DSC5741

D’autres photos de cette belle journée et les noms de nos prestataires dans mon article Un mariage made in France (ou presque).

*

Patron : Robe Vogue 1392 chez Rascol

Taille : 14 (haut) 16 (à partir de la taille) en taille américaine, 40 et 42 taille française

Tissu : piqué de coton et voile de coton écru chez Ma Petite Mercerie

Mercerie : baleines, fermeture éclair invisible, ruban, élastique chez Ma Petite Mercerie

Prix : 100€ (patron, tissus et mercerie)

Les photos : Céline Pinceel Photographie à Lille

Publicités

Robe Bruyère à fronces

ddbruyererobechemise

On voit plein plein de robes-chemises dans les boutiques et j’ai voulu coudre la mienne. A la base, j’avais flashé sur le patron de la Alder Shirtdress de Grainline Studio mais j’aurais voulu un patron pochette et, les frais de livraison vers la France étant élevés, il m’a fallu un plan B.

En regardant dans mon stock de livres et de patrons, j’ai pensé que la chemise Bruyère de Deer and Doe serait une bonne base pour ma robe-chemisier. Je vous avais présenté ma chemise Bruyère à manches longues en tissu à carreaux. J’aime beaucoup la coupe de cette tunique que je voulais transformer en robe et j’ai d’ailleurs vu une jolie version robe de Bruyère sur le blog Cocoti Cocota.

J’ai choisi un chambray plumetis en viscose fluide pour cette robe d’été et j’ai commencé les transformations et j’ai pris le risque de ne pas faire de toile.

Mes modifications pour le buste :

  • J’ai supprimé la ceinture et j’ai allongé le buste de 5 cm.
  • J’ai réduit l’amplitude des pinces poitrine et des pinces taille pour adapter le corsage à ma morphologie.

Mes modifications pour la jupe : (pour une stature d’1,65 m)

  • J’ai allongé les pièces de la jupe de 20 cm et j’ai conservé l’arrondi en bas de la robe.
  • J’ai allongé la patte de boutonnage de 20 cm.
  • J’ai remplacé les plis creux de la jupe par des fronces réparties sur les côtés et au dos.

J’ai cousu une taille au-dessus de ma taille habituelle pour que ma robe soit un peu loose, dans l’esprit de la robe de Grainline Studio. C’est une bande de propreté qui finit les emmanchures et c’est une technique que j’aime bien, plus facile à réaliser que la pose d’un biais invisible. J’ai choisi des boutons en métal couleur argent de Ma Petite Mercerie  pour apporter une touche moderne.

ddbruyerezoomddbruyererobeRobe chemise Bruyere Deer and doe en chambrayddbruyerepres

Adapter un patron de chemise en robe n’a pas été une mince affaire pour moi car je manque de technique et de connaissances. Coudre cette petite robe m’a semblé trèèès long mais je suis contente du résultat! Le chambray en viscose léger et fluide est très agréable à porter. Si l’été se poursuit un peu dans le Nord, je pourrai en profiter pour la porter.

*

Patron : Chemise Bruyère version B (sans manches) chez Deer and doe

Taille : 42 élargi en 44 à partir de la taille

Tissu : chambray plumetis bleu denim en viscose chez Rascol

Mercerie : boutons en métal chez Ma Petite Mercerie

Robe de cérémonie

Robe réveillon décembre atelier charlotte auzou

Pour le baptême de mes filleuls en mai cette année, j’ai cousu une robe bleu marine sobre et efficace. J’ai choisi la robe de réveillon du livre Ma garde-robe à coudre pour toute l’année de l’Atelier Charlotte Auzou. On m’a offert cet ouvrage à mon anniversaire (quelle bonne surprise!) et c’est le premier modèle que je teste. Chaque mois, le livre propose une tenue complète avec un top, une robe et un accessoire et il y a même des suggestions pour adapter les patrons à l’infini! Parmi les modèles proposés, il y a la sublime robe de la couverture avec son dos nu et sa jupe à plis. J’aime beaucoup la version en jacquard de l’Atelier Svila et j’ai choisi moi aussi un tissu qui a de la tenue, un piqué de coton bleu marine.

P1100890

Mes modifications :

  • J’ai modifié le dos de la robe pour pouvoir la porter plus facilement et donc plus souvent : au lieu de montrer le bas de mon dos (avec mes plis disgracieux, oups), j’ai préféré faire un décolleté V dans le dos.
  • J’ai coupé mes pièces en taille 42 (le livre conseille de couper trop grand plutôt que trop petit) et j’ai ensuite retouché le buste. Je pense que j’aurais pu couper une taille 40 pour le haut du buste finalement. Et j’ai réduit l’amplitude des pinces pour ajuster le haut de la robe à ma poitrine menue comme je l’avais fait pour ma chemise Bruyère.
  • J’ai cousu l’ourlet du bas de la robe au point invisible parce que le piqué de coton est un tissu trop épais pour un ourlet classique.

Robe décembre atelier charlotte auzourobe réveillon charlotte auzou garde-robe à coudre

J’adore porter cette petite robe ! Je trouve que la coupe est parfaite, évasée juste ce qu’il faut et une jolie taille haute.

*

Patron : la robe de réveillon de décembre tirée du livre Ma garde-robe à coudre pour toute l’année de l’Atelier Charlotte Auzou

Taille : 42

Tissu : piqué de coton et voile de coton bleu marine chez Ma Petite Mercerie

Ma robe trapèze écossaise

robe trapeze burda en tartan ecossais a carreaux

Lorsque j’ai présenté ma Scottish Cézembre en tartan bleu marine et vert, je vous avais dit que j’étais fan du tartan écossais. Après cette petite blouse, que je ne quitte plus, j’ai eu envie de coudre une robe en tartan. J’ai opté pour une robe trapèze en tartan bleu marine, rouge et vert.

J’ai choisi le patron de la robe Alexia du livre « Un été couture » qui est la source de plusieurs cousettes précédentes : la robe Myriam, le chemisier Berthe et la robe Mickaëlle.

Premier essayage

Au premier essayage, j’ai trouvé que ma robe manquait de forme. Le dos était trop grand et l’absence de pinces poitrine rendait le devant bien trop plat. Je pense que le problème vient du choix de mon tissu qui est plutôt épais. Avec un tissu plus fin et plus fluide, la robe Alexia pourrait tout à fait convenir.

Le patron secours

Il me fallait modifier cette robe mais comment m’y prendre? J’ai regardé sur le net et j’ai repéré la robe tartan type sixties de Corinne & les filles qui est joliment cintrée. J’ai d’ailleurs eu aussi un coup de cœur pour les derbies british que porte le modèle! Je me suis donc procurée le patron de la robe trapèze Burda n°6721 qui est un patron PDF à télécharger.

patron-robe-femme-burda-6721

J’ai modifié mes pièces « devant » et « dos » mais j’ai conservé l’encolure et les manches de la robe Alexia. J’ai cousu les pinces poitrine et les pinces dos et ma robe fut métamorphosée! Ce sont les pinces qui cintrent vraiment la robe. J’ai assemblé le devant et le dos avec des coutures anglaises car mon tissu s’effiloche beaucoup et j’ai fixé les parementures au point invisible comme indiqué dans les explications du patron.

Je ne me suis pas pris la tête avec les raccords. J’espère qu’on ne voit pas beaucoup le décalage dû aux pinces de devant.

Ma machine à coudre et moi n’avons pas vraiment apprécié coudre ce tissu parce qu’il glisse, s’effiloche beaucoup, est trop épais pour mes aiguilles… J’ai dû remettre un peu d’huile au niveau du boîtier de la canette de nombreuses fois rien que pour ce projet. Plus habituée à la popeline de coton, je ne suis pas très au point pour coudre d’autres types de tissus, oups.

robetrapezeburdarobe trapeze en tartan ecossais à carreaux burdaRobe trapeze en tartan a carreaux ecossais burda

Le résultat me plait beaucoup! Malgré l’absence de fermeture à glissière, j’enfile facilement ma robe parce que le tissu est légèrement extensible. Un peu dans l’esprit des sixties, je trouve cette petite robe gaie et féminine.

robe trapeze burda en tartan ecossais a carreaux

***

Patron : robe Alexia du livre Un été couture et robe trapèze Burda n°6721

Taille : L élargi en XL à partir de la taille, soit 40 élargi en 42

Tissu : tartan écossais 65% polyester / 35% viscose chez Rascol

Une robe Printanière

printaniere-robe

Ma maman souhaitait une robe légère et sur-mesure pour le prochain printemps. Après lui avoir présenté plusieurs modèles de robes, elle a jeté son dévolu sur La Printanière de mlm patrons et une viscose d’Atelier Brunette aux tons bleu et corail qui lui vont très bien. Je lui ai présenté ce patron après avoir aperçu la version aérienne et chic d’Annie Coton.

Une fois n’est pas coutume, comme je ne pouvais pas faire les essayages et les retouches sur moi, j’ai pris toutes les mesures de mon modèle : largeur épaules, longueur des jambes, longueur encolure-taille, etc. J’ai choisi la taille à décalquer en fonction du tableau de mesures contenu dans le livret d’explications et j’ai adapté le patron pour élargir à partir de la taille parce que des chiens ne font pas des chats.

Pour la première fois, j’ai cousu une toile : j’ai coupé la robe Printanière dans une popeline gris foncé de mon stock et j’ai vu quelles retouches étaient nécessaires. Grâce à ce « brouillon », j’ai pu ensuite couper la robe dans la jolie viscose Atelier Brunette sans craindre de me louper. La viscose étant plutôt fluide et glissante, j’ai posé mon tissu sur du papier de soie au moment de couper. C’est une bonne astuce pour éviter au tissu de glisser!

Mes modifications : (pour une stature d’1,62 m)

  • J’ai raccourci la robe de 2 cm
  • J’ai diminué la largeur du haut de la robe au niveau de la carrure : 1,5 cm de chaque côté devant et dos
  • J’ai diminué la largeur du bas de la robe pour la rendre moins évasée afin que la coupe siée mieux à la morphologie de mon modèle : 2 cm de chaque côté devant et dos
  • J’ai remonté les poches de 1,5 cm
  • J’ai modifié le haut des pièces au niveau de l’épaule pour que le décolleté baille moins en suivant les explications de Marisa.

p1040339

J’ai cousu mes premières poches grâce aux explications du patron qui sont claires. J’ai aussi trouvé un tuto en images qui montre bien comment s’y prendre pour coudre des poches sur le blog By Maggot. Le résultat me plaît. Je trouve que les poches apportent un côté décontracté à la robe. Les poches sont en voile de coton lie de vin pour un joli contraste.

J’ai enfilé la robe pour prendre des photos avant de l’offrir à ma maman.

printaniere-poches

printaniere-mlm-patrons

printaniere-maches

Avec le tissu restant, j’ai cousu le débardeur du livre Apprendre à coudre ses vêtements et accessoires de l’Atelier Charlotte Auzou. Une bonne façon d’utiliser tout mon coupon! J’ai cousu des parementures comme pour la version robe et j’ai suivi les explications à la lettre. Je commence à maîtriser l’assemblage des parementures, yes!

debardeur-auzou

atelier charlotte auzou apprendre à coudre ses vêtements

***

Patron : La Printanière de mlm patrons et débardeur du livre Apprendre à coudre ses vêtements et accessoires de l’Atelier Charlotte Auzou

Taille : M (haut du vêtement) élargi en L (à la taille)

Tissu : viscose blossom coral d’Atelier Brunette chez Ma Petite Mercerie

La robe Agathe aux plis creux

Robe Agathe aux plis creux

Je dévoile aujourd’hui ma robe Agathe. J’ai choisie ce patron après avoir repéré les versions de l’Atelier d’Alicia et de DangoumetteJ’aime les plis creux et les mancherons de cette petite robe féminine et j’avais lu qu’elle était très bien coupée.

J’ai choisie une jolie popeline bleue foncée chez Motif Personnel. Ce tissu d’une belle qualité est doux et légèrement brillant.

J’ai fait une seule modification : j’ai supprimé les plis qui se trouvaient sur chaque côté extérieur de la jupe car ça me faisait des hanches énooormes. Mais si vous êtes plutôt fine, ces plis sont très jolis. Et j’ai allongé la jupe de 3 cm.

Les explications du patron sont très claires et les parementures apportent de jolies finitions. Pour nous aider, Coralie Bijasson a mis en ligne des tutos en vidéos sur Youtube. C’est top! J’ai visionné la vidéo sur le doublage de robe et le Montage d’un zip invisible. Ces vidéos nous montrent bien les gestes à reproduire.

c'est moi le patron coralie bijasson

Le résultat me plait beaucoup! Les pinces cintrent bien le buste devant et dos, les plis tombent bien et les mancherons apportent une petite touche d’élégance. Je pense que j’aurais pu couper le buste en taille 40 car j’ai dû retoucher la largeur de la robe. Sinon il y a un point que je dois vraiment améliorer, c’est la pose d’un zip invisible… car ma fermeture éclair au dos de la robe se voit un peu trop.

Dos de la robe AgatheRobe Agathe

Il y aura d’autres robes Agathe à plis creux. Corail, émeraude ou noire? Pour les baptêmes qui s’annoncent ou les fêtes de fin d’année, elle sera parfaite!

***

Patron : robe Agathe de la marque C’est moi le patron par Coralie Bijasson

Taille : 42

Tissu : popeline de coton bleu profond chez Motif Personnel

La robe Mickaëlle #2

 

robe mickaelle répoublique du chiffon

Vite, vite, une nouvelle robe d’été! Quelle chance de passer l’été, pourtant nordiste, les gambettes à l’air! Je prends goût à porter du hand-made. Mes robes préférées sont faites de mes petites mains. Du coup, entre deux machines, je n’ai plus rien à me mettre. Il faut vraiment que j’agrandisse ma collection de robes cousues main!

J’ai donc cousu une deuxième robe Mickaëlle. Je vous avais parlé de ma première robe Mickaëlle au printemps et je la mets très très souvent. Elle est très agréable à porter car pas trop courte ni décolletée et très légère grâce à sa coupe loose. Idéale pour l’été!

Pour ce 2e essai, j’ai choisi un coton imprimé noir et beige d’Art Gallery, une marque que j’aime beaucoup pour ses imprimés modernes et chics. En passant la commande, je n’ai pas vu que la laize étant de 1,10 m (au lieu de 1,40 m pour la plupart des tissus). Quand je me suis aperçue que je n’avais pas assez de tissu, j’ai décidé de couper les parementures dans un voile noir en polycoton de mon stock. Le tour est joué!

Mes modifications sont les mêmes que pour ma première robe mickaëlle :

  • descendre les pinces poitrine,
  • remonter la taille,
  • diminuer la largeur de la jupe,
  • coudre une seule parementure pour tout le buste.

robe mickaelle république du chiffonrobe mickaelle république du chiffon

J’ai emmené ma nouvelle robe Mickaëlle dans le parc aux grilles rouges bien connu des Lillois.

***

Patron : robe Mickaëlle du livre Un été couture par Géraldine Debeauvais,  la créatrice de République du Chiffon

Taille : L

Tissu : Limo pyramides de la marque Art Gallery et polycoton Première Etoile noir pour la doublure chez Motif Personnel