Chemise Septembre

chemiseseptfleches

Après avoir vu le total look « Septembre » de Bobines et Babines que je trouve top, j’ai cousu la chemise Septembre du livre Ma garde-robe à coudre pour toute l’année de l’Atelier Charlotte Auzou.

J’ai suivi le patron mais je n’ai pas cousu les manches pour que je puisse porter cette petite chemise pendant l’été et j’ai allongé le devant et le dos de 3 cm.

Il n’y a pas de difficultés particulières pour coudre la chemise septembre grâce aux explications illustrées. La méthode à suivre permet d’ailleurs d’avoir de très jolies finitions. J’avoue, et c’est juste parce que c’est moi, j’ai toujours du mal à assembler joliment les pieds de col des chemises.

J’ai fabriqué un biais dans le même tissu pour coudre les finitions des manches. J’ai utilisé un appareil à biais largeur 18 mm et j’ai suivi la technique expliquée à la fin du livre dans la partie « Techniques du couture ». Pour des explications en vidéo, il y a une vidéo sur la chaîne Youtube Self couture.

Il s’agit d’un col arrondi très féminin. Et il n’y a pas de patte de boutonnage, ce qui simplifie l’assemblage. On peut en plus facilement personnaliser sa chemise en ajoutant un passepoil à l’empiècement des épaules.

Chemisier Septembre Charlotte Auzouchemiseseptembre

Les photos ont été prises au très joli Parc MOSAIC, le jardin des cultures, à Houplin-Ancoisne.

IMGP7050

ma garde-robe a coudre pour toute l annee chemise septembre

*

Patron : chemise septembre du livre Ma garde-robe à coudre pour toute l’année de l’Atelier Charlotte Auzou

Taille : 40 élargi en 42 à la taille

Tissu : polycoton imprimé de la collection « Comme une flèche » d’Aime comme Marie chez Motif Personnel

Publicités

La chemise Bruyère en Vichy

bruyeredeerandoe

Un mois s’est écoulé depuis mon dernier article. Il faut dire que j’ai été très prise par un projet très important pour moi et que je vous dévoilerai cet été. Et puis, ma dernière cousette m’a demandé beaucoup d’heures de travail… J’ai cousu la chemise Bruyère de la marque Deer and Doe et j’ai choisi la version manches longues car c’est tout à fait de saison. Il y a beaucoup d’étapes à suivre mais elles sont surmontables. Retour sur ma première chemise à manches longues!

J’avais flashé sur la version de Cécile et je l’ai carrément copiée! J’adore cette chemise en vichy très tendance. Je me suis donc procurée un coton vichy grands carreaux bleu marine et le patron de Deer and Doe. J’aime beaucoup la coupe cintrée taille haute de cette chemise très très féminine. 

Je considère que c’est réellement la première chemise que je couds car, cette fois-ci, elle comporte des manches longues avec des poignets fendus et un empiècement au dos. Mes chemises précédentes, présentées dans mes anciens billets ici, comportaient moins de pièces. Il s’agissait du chemisier Berthe et de la chemise Maeva de la République du Chiffon et je conseille d’ailleurs ces patrons dont la seule difficulté reste le montage du col.

Avant de démarrer, j’ai repéré le « Sew along Bruyère » sur le blog By Sandra’s hand qui est une mine de conseils pour réaliser Bruyère! Puis j’ai décalqué les pièces et fait quelques modifications d’après les commentaires que j’ai lus sur les blogs.

Mes modifications :

  • J’ai réduit la hauteur des pinces du dos du corsage de 2,5 cm.
  • J’ai réduit l’amplitude des pinces poitrine pour adapter le patron à une poitrine menue. Un article de Deer and Doe explique les ajustements pour petite / forte poitrine.

Au moment de disposer les pièces du patron sur mon tissu à carreaux, j’ai eu quelques prises de tête. J’aimerais faire des bons raccords mais il y a des pinces en haut, des plis en bas… Comment doit-on faire? Le résultat n’est pas parfait mais j’ai fait de mon mieux. J’ai aperçu par la suite des chemises dont les poignets et pattes de boutonnage étaient coupés dans le biais et ça rend pas mal du tout. C’est une idée à tester pour ma prochaine chemise !

chemisebruyerecarreaux

Comme conseillé dans le livret d’explications du patron, j’ai assemblé la ceinture, les côtés de la chemise et les côtés des manches avec des coutures anglaises. Comme mon tissu s’effiloche beaucoup, c’était indispensable pour avoir des finitions vraiment propres. J’avais testé les coutures anglaises pour ma robe trapèze écossaise et je suis maintenant un peu plus à l’aise avec cette technique.

Les premières étapes de la réalisation de Bruyère s’enchaînent facilement. Puis arrive l’ETAPE 4 du livret d’explications avec l’assemblage du col, de la patte de boutonnage avec la parementure… Et là, ça se complique! Heureusement le Sew along de l’ETAPE 4 m’a sauvé la mise.

ETAPE 5 : LES MANCHES. On commence par coudre la patte capucin. Mais qu’est-ce qu’une patte capucin? La « patte capucin » ou « fente capucin » est le joli petit nom donné à la pièce cousue au niveau de la fente des poignets des chemises. A nouveau, le Sew Along de l’ETAPE 5 apporte des photos en complément des schémas du livret d’explication du patron.

bruyerepoignetbruyeredoschemise bruyere deer and doe

La coupe de cette chemise me plait beaucoup. Pile poil à ma taille et de jolies finitions ! Ça valait la peine de coudre les 12 boutonnières nécessaires et toutes les surpiqûres ! Par contre, je me suis un peu battue avec ce vichy plutôt épais. En choisissant un chambray fin ou une popeline, l’assemblage doit être plus aisé.

*

Patron : Chemise Bruyère version A (manches longues) chez Deer and doe

Taille : 40 élargi en 42 à partir de la taille

Tissu : coton vichy grands carreaux bleu marine chez Craftine